Rebecca Watson et sont « Les gars… faites pas ça… »


Il y a quelques semaines, lors d’une convention sur le futur du mouvement athée qui s’est déroulée à Dublin, Rebecca Watson, la skepchick, parle lors de sa présentation de ses souhaits sur l’évolution de l’image de la femme dans le mouvement. Comprenez qu’elle dit clairement que cela ne lui fait pas plaisir d’être considérée par les hommes comme un morceau de viande sur pattes… L’histoire aurait pu s’arrêter là, les hommes bien pensants se disant « Oui quand même elle a raison, on devrait faire un peu plus d’efforts pour améliorer la façon dont nous nous traitons les uns les autres… », mais il n’en est rien. Rebecca quelques jours plus tard, poste sur son blog une vidéo dans laquelle elle explique que le soir de sa présentation à Dublin,  autour de 4h du matin elle rentrait du bar, ou elle avait discuté avec des amis, et qu’un gars est rentré dans l’ascenseur avec elle. Là il lui a dit qu’il aimait beaucoup ce qu’elle faisait et lui a proposé d’aller boire un café ensemble dans sa chambre(à lui). Dans la vidéo elle explique qu’une femme, seule, à 4h du matin dans un pays qu’elle ne connait pas, dans un ascenseur avec quelqu’un qu’elle ne connait pas et qui lui propose de le rejoindre dans sa chambre… Cela la mettait mal à l’aise… Et elle finit par : « Les gars, faites pas ça… »

Bien entendu elle a refusé et le gars n’a rien fait après cela. Cette histoire, à mon sens montre que sa présentation sur le manque de sensibilité des hommes vis à vis des femmes, est tout à fait justifiée.

Mais l’histoire ne s’arrête pas là. Richard Dawkins, également présent lors de la présentation à Dublin à répondu sur Pharyngula: une réponse ironique et cinglante…  Et malheureusement (c’est un de mes héros) démontrant qu’être un patriarche blanc en Europe n’aide pas à la compréhension de la condition de la femme. Je dois maintenant avouer quelque chose… Je suis un homme et j’ai eu une réaction un peu identique à celle de Richard  Dawkins (Bon ça va, elle va quand même pas se plaindre qu’un gars lui propose d’aller boire un café), mais j’ai rationalisé cette réaction tout de suite car j’ai déjà dû faire le travail de réflexion sur la condition de la femme dans notre société et je sais que mes pulsions machos ne représentent pas la
réalité.

Mais au delà de la réaction viscérale de Dawkins, la réaction de certains (beaucoup) hommes dans les trillions de commentaires sur les différents blogs démontre qu’une chose est sûre… Rebecca avait bien raison de soulever le problème de la condition de la femme dans le mouvement, car ne nous cachons pas la face, le problème existe et il est bien plus pernicieux qu’il n’y parait… Il a trait à notre perception de l’image des femmes par les hommes d’une part mais aussi à la perception de l’image des femmes (et des hommes) par les femmes. La biologie, avec nos pulsions diverses et variées, mise en place par l’évolution, jouant, à mon avis, contre le statu quo…

autre référence : http://gretachristina.typepad.com/greta_christinas_weblog/2011/07/why-we-have-to-talk-about-this.html

Publicités

3 réflexions sur “Rebecca Watson et sont « Les gars… faites pas ça… »

  1. Ouais …
    Pas évident tout ça …
    Dawkins s’y prend mal mais le fond est-il pour autant faux ? … Ne peut-on pas rapprocher ça du type qui sous prétexte est différent, ou noir/jaune/blanc/bleu voit du racisme partout ou a une tendance à rapidement se victimiser ?
    Certes, il y a des maladresses …

    Là, on parle d’un gars qui drague poliment une femme dans un ascenceur…
    Certes, on peut y entrevoir une certaine conception de la femme par l’homme dans sa façon de l’aborder (genre je suis un mec irrésistible et toi qu’un objet sexuel) et il est normal de remettre en question ce genre de comportement …

    Mais on ne peut pas changer un comportement qui date de la nuit des temps et qui est « naturel » (Suffit de regarder ces blaireaux de pigeons dans la rue …) en claquant des doigts.
    R. Watson a raison de défendre le droit des femmes d’autant que bien des gestes et comportements du quotidien sont parfois déplacés (mais très fortement ancrés dans l’inconscient collectif masculin).

    Ce qui m’épate dans tout ça, c’est qu’il y ait encore quelques gus qui pensent que ce genre de drague peut fonctionner. Pour peu que le comportement du gars puisse être condamné, est-ce une généralité ou plutôt un comportement en voie de disparition (il suffit de voir le succès des réseaux sociaux de rencontre pour connaître la réponse) ?

    Le problème ici c’est que R. Watson a pris un cas particulier pour démontrer son propos en le transformant en une généralité.

    Personnellement, au delà du respect et du droit des femmes, c’est la question de l’avenir de l’Homme organisé en sociétés qui me fait peur …
    Nous sommes tous des sociopathes en sommeil … Chaque fois un peu plus, l’instinct animal de l’Homme est réfreiner et chaque fois un peu plus, on en voit qui finisse par ne plus supporter la pression induite par la vie en Société.

    Et pour revenir au débat du jour, j’imagine bien, demain, une sélection des couples homme/femme faite par ordinateur sur la base de renseignements sur l’ADN, le comportement, le niveau social, tout ça sans jamais qu’il y ait rencontre …

    Ca me rappelle une question du BAC de philo 2011 : la liberté est-elle menacée par l’égalité ?

  2. Ouais …
    Pas évident tout ça …
    Dawkins s’y prend mal mais le fond est-il pour autant faux ? … Ne peut-on pas rapprocher ça du type qui sous prétexte est différent, ou noir/jaune/blanc/bleu voit du racisme partout ou a une tendance à rapidement se victimiser ?
    Certes, il y a des maladresses …

    Là, on parle d’un gars qui drague poliment une femme dans un ascenceur…
    Certes, on peut y entrevoir une certaine conception de la femme par l’homme dans sa façon de l’aborder (genre je suis un mec irrésistible et toi qu’un objet sexuel) et il est normal de remettre en question ce genre de comportement …

    Mais on ne peut pas changer un comportement qui date de la nuit des temps et qui est « naturel » (Suffit de regarder ces blaireaux de pigeons dans la rue …) en claquant des doigts.
    R. Watson a raison de défendre le droit des femmes d’autant que bien des gestes et comportements du quotidien sont parfois déplacés (mais très fortement ancrés dans l’inconscient collectif masculin).

    Ce qui m’épate dans tout ça, c’est qu’il y ait encore quelques gus qui pensent que ce genre de drague peut fonctionner. Pour peu que le comportement du gars puisse être condamné, est-ce une généralité ou plutôt un comportement en voie de disparition (il suffit de voir le succès des réseaux sociaux de rencontre pour connaître la réponse) ?

    Le problème ici c’est que R. Watson a pris un cas particulier pour démontrer son propos en le transformant en une généralité.

    Personnellement, au delà du respect et du droit des femmes, c’est la question de l’avenir de l’Homme organisé en sociétés qui me fait peur …
    Nous sommes tous des sociopathes en sommeil … Chaque fois un peu plus, l’instinct animal de l’Homme est réfreiner et chaque fois un peu plus, on en voit qui finisse par ne plus supporter la pression induite par la vie en Société.

    Et pour revenir au débat du jour, j’imagine bien, demain, une sélection des couples homme/femme faite par ordinateur sur la base de renseignements sur l’ADN, le comportement, le niveau social, tout ça sans jamais qu’il y ait rencontre …

    Ca me rappelle une question du BAC de philo 2011 : la liberté est-elle menacée par l’égalité ?

  3. J’ai soumis l’histoire d’ascenceur de R. Watson à quelques collègues féminines.
    C’est sans appel pour elles : faut que R. Watson se fasse soigner (et le jeu de la séduction bordel !).

    Pour ma part, soit c’est le cas, soit il faut que R. Watson revoit sa phrase : « Hey les gars … Euh .. Et les filles aussi, ne faites pas ça ! »

    Car il est une évidence : les moeurs masculines sont tout aussi ancrées dans l’inconscient féminin.
    Je me souviens d’une conversation avec une de mes tantes qui à l’époque, quand elle a appris que je quittais le nid parental pour m’installer seul, s’était demandée qui allait bien pouvoir me faire la cuisine … Tout un programme …

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s