Les oursins utiliser leur corps comme un œil


Je vous conseil le très bon article de Ed Yong (Not Exactly rocket science) que vous pouvez lire en anglais ici.

Pour ceux qui ne lisent pas l’anglais, j’ai traduit en Français une partie de son article que je vous propose de lire ci dessous :

Les oursins violets ressemblent à de belles pelotes. Ils n’ont évidemment pas d’yeux  parmi leurs épines pourpre, mais cela ne les empêche pas de répondre à la lumière. Si vous braquer les projecteurs sur l’un d’entre eux , il se déplacera  vers quelque part de plus sombre. De toute évidence, l’oursin violet à la capacité de « voir », et au cours des dernières années, le travail des scientifiques a démontré comment : tout son corps est un œil.


Pour résumer très grossièrement l’article, l’oursin violet utiliserait des cellules photosensibles placé le longs de ses pics, celles ci transmettraient l’information à un nerf qui lui même redirigerait l’information vers un centre nerveux (la bestiole n’a pas de cerveau bien évidemment)et réagis ensuite en fonction des stimuli.

De facto il utilise l’ensemble de son corps comme une « sorte d’œil ».

Reste à savoir, au vu du fait que l’oursin bouge beaucoup, et qu’il utilise tout son corps comme « oeil » (donc captant la lumière de toutes les directions) comment les oursins détectent d’où viens la lumière.

L’article se repose sur la démonstration de Sönke Johnsen qui suggère que la réponse se trouve dans les épines de l’oursin. Celle ci causerait un ombre et en fonction de celle ci l’oursin pourrait savoir d’où viens la lumière.  Mais l’article oriente aussi vers les recherches de Ullrich-Luter qui eux penses qu’une autre partie du corps de l’oursin peux servir aussi, son squelette.

Reste un dernier mystère que nous pose cette petite bestiole, son « oeil » semble être construit à partir des mauvaises pièces. Il y a deux grandes branches dans l’arbre généalogique des animaux et, jusqu’à récemment, il semblait que sur chacune des branches « ont construisait » les yeux avec une cellule sensibles à la lumière  spécifique à la branche. Les « protostomiens » y compris les insectes et autres arthropodes ont le capteurs de lumière « rhabdomeric », tandis que les «deutérostomiens», dont nous faisons partie, ont des capteurs « ciliaires ».

L’oursin est le type « rhabdomeric », ce qui est très étrange parce que c’est un deutérostomiens – il est plus étroitement lié à nous que pour n’importe quelle mouche ou une araignée. Il ya quelques exemples de cellules rhabdomeric chez les vertébrés, mais elles ne sont pas utilisés pour la vision – elles sont surtout utilisés pour le contrôle des horloges du corps. L’oursin violet est un étrange exception. Il suggère que les détecteurs de lumière  « rhabdomeric » ont été la norme pour les yeux, pendant une grande partie de l’histoire du royaume animal. Chez les vertébrés ces cellules ont abandonnés leurs anciens rôles, qui a été pris par les cellules ciliaires.

J’ai laissé le terme « rhabdomeric » mais en Français on dit :Rhabdome

Advertisements

Une réflexion sur “Les oursins utiliser leur corps comme un œil

  1. Pingback: L’oursin serait un œil géant | Sirtin

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s