Délivrer un médicament dans un cerveau malade…


Différentes approchent sont envisagés pour délivrer des substances dans le cerveau. Certaines peuvent paraitre un peu éxotiques (comme le fait de faire « exploser » des molécules pour dilater les vaisseaux sanguins), d’autres plus réaliste. Les enjeux de cette quête biologique moderne sont bien sur de taille, les maladies de parkinson et autres déficiences du cerveau étant pour l’instant difficilement soignable au vu du fait que l’on ne peut pas « amener » directement une substance dans le cerveau. On a même, à priori, beaucoup de mal à tester les effets de la plupart de ces substances car elle ne passent pas les barrières naturelles de notre cerveau. En effet ce dernier, fort heureusement est bien protégé par des barrières qui sont difficilement franchissable.

Un article de la BBC news résume l’une des dernières découvertes majeures dans le passage de drogue du sang au cerveau expos (ref Nature Biotechnology) . Les chercheurs utilisent les exosomes pour délivrer une substance dans le cerveau de souris. Je me garde d’un enthousiasme effréné sur les applications nombreuses et variés qui je pense vont en découler. Mais je ne peux m’empêcher de trouver que nos collègues chercheurs sont vraiment des gens formidables.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s