Une réponse à mon papa


Les scientifiques sont ils à l’origine de tout les maux du monde moderne ?

La question est tellement idiote qu’il me parait incroyable qu’a 37 ans je me laisse encore embarqué dans un débat d’idées qui se basent sur un prémisse aussi étrange que dérangeant que celui là. Je vais donc résumer ici l’argument que j’ai utilisé dans cette conversation hallucinante et ensuite discuter plus en détail des tenants et aboutissants de cette question.

Argument évident  : Sauf à considérer que de vivre une vie qui en moyenne tourne autour des 80 ans plutôt que 30 ans est une mauvaise chose, force est d’admettre qu’il y a de grande chances que sans la recherche scientifique, et donc les scientifiques, la plupart de ceux qui lisent ses lignes n’auraient pas vécus bien vieux…  Le monde devrait faire face au épidémies de maladies diverses et variées. Il resterait bien entendu le messie du coin qui clamerait que les maladies proviennent des démons et qu’il faut cracher sur les malades pour les guérir. (Jésus l’a fait…avec succès dit on…)

Ceci étant dit je suis tout prêt à admettre que tout n’est pas tout rose au pays des fous de Dieu. Motivé par l’argent, comme tout les humains (ou presque) les scientifiques s’accoquinent parfois avec de bien mauvaise fréquentations. Cependant on peut dire la même chose de toute personne ayant du pouvoir et étant humain. Cependant si on regarde l’idéal historique des scientifiques ils réservent leurs plus grands honneurs à ceux qui ont approximé la vérité au plus proche avec les moyens à leur disposition. Car c’est cette quête qui anime véritablement leur désires leurs rêves les plus fous. L’approximation de la vérité sur tout les sujets. Je comprend qu’une telle chose ne plaisent pas à certains, préférant vivre dans l’ignorance plutôt que d’être soit disant rabaissé par la réalité.  Mais de là a dire que les scientifiques sont l’origine de tout les maux il ne faut pas pousser mémé dans les orties!

Un tout petit tour d’horizon très très vite fait pour montrer que les scientifiques ne sont pas les monstres méritant l’ignoble traitement que mon père désire leur faire subir.

Les vaccins contre la variole  (il fallut bien des efforts aux scientifiques pour faire admettre à la population générale que ce vaccin allait sauver des vies, ce qu’il fit) contre la rage, contre la fièvre typhoïde contre  la diphtérie, le tétanos, coqueluche, tuberculose, fièvre jaune, typhus, poliomyélite, rougeole, rubéole etc…

Regarder la photo d’une jeune fille atteinte d’une souche de la variole et remercions les générations de scientifiques qui ont recherchés un vaccin et ceux qui continuent le combat…

En médecine Darwinienne on apprend aussi beaucoup de choses qui ont du passer un peu au dessus de l’analyse de ceux qui pensent que tout les scientifiques sont des bons à rien qu’il faut éliminer… Par exemple bon nombre des « nouvelles » maladies qui occupent nos chercheurs et médecins sont du à plusieurs nouveau facteurs. Bien entendu notre milieu pollué peut être l’un d’entre eux. Mais beaucoup de gens ne considèrent tout simplement pas le fait qu’avant la médecine moderne tout les gens qui ont des cancers aujourd’hui à 60 ans auraient déjà péri bien avant sans la médecine moderne. Ces nouvelles maladies sont donc souvent une « conséquence » du fait que notre vie est prolongée…

Passons maintenant au physiciens, ces grands malades qui nous ont amenés la connaissance des forces qui régissent ce monde. (La gravité, l’électromagnétisme, la force nucléaire forte et faible…) Leurs parcours nous a amené les machines à vapeurs, l’électricité (bien pratique tout de même), les super calculateurs, la capacité à communiquer partout sur la planète instantanément (ou presque)… Et surtout ils nous ont remis à notre place dans le cosmos. C’est à dire qu’ils ont mis un grand coup de pieds dans notre anthropocentrisme pédant… (et il y en avait besoin)

Pour toutes ces raison et bien d’autres je pense que mon père à tort et je suis content de vivre dans notre monde qui si il n’est pas parfait ne demande qu’a être amélioré et c’est mon intime conviction que cela ne peux passer QUE PAR LA SCIENCE ET LES SCIENTIFIQUES !!!

Peace

Thierry

Publicités

2 réflexions sur “Une réponse à mon papa

  1. Personnellement je ne comprends pas la question …

    Sans même chercher à argumenter quant aux rôles des sciences et donc des scientifiques dans notre société, la première chose qui me vient à l’esprit, c’est qu’on puisse généraliser, de facto, le mauvais comportement (je suppose que c’est le cas ici) de certains pour en faire une vérité … C’est bassement facile et la porte ouverte au grand n’importe quoi : des cons, des profiteurs, des sans coeur et sans conscience, il y en a dans tous les métiers, tous les pays, toutes les ethnies …

    Les maux du monde moderne ont bien des origines, l’une, la principale peut-être, puisque tu la cites, c’est l’argent, tout du moins la perversion induite par l’importance donnée à l’argent …

    Pour moi, l’un des problèmes de notre monde moderne, c’est l’Ignorance :
    – l’ignorance de l’autre, l’individualisation de la société et le chacun pour soit,
    – l’ignorance du fonctionnement du monde qui nous entoure et les raccourcis pris pour expliquer les choses,
    – l’ignorance de la richesse et la diversité de notre monde, du savoir accumulé par l’Homme et l’ignorance quant à la valeur de ce savoir …

    Pour paraphraser un certain ministre, le problème avec les ignorants, c’est quand il y en a plusieurs …

  2. Mon papa est très provocateur… (et moi je suis facilement provoqué ce qui n’aide pas…)

    Pour répondre a la question des maux de l’humanité je pense qu’il y a plusieurs grand points qui sont souvent ignorés et qui n’ont rien à voir avec la science (en tout cas pour cause). Deux en fait qui peuvent ensuite être divisé en sous catégories. en allant vite :

    1- la nature humaine.

    L’égoisme

    L’incapacité à regarder l’humanité tel qu’elle est et pas telle qu’on voudrait qu’elle soit entraine des utopies chère en vie.

    La peur de la mort.

    etc…

    Toutes ces causes de maux sont aussi moteur de l’humanité et ne sont donc pas « uniquement » négative.

    2 – les causes induites pas la créations de règles us ou coutumes

    encore une fois ces causes sont issus des humains mais là elle peuvent être bien plus pernicieuses que des causes directs. En effet une règle établie a un moment donné pour le bien du plus grand nombre peu s’avérer une catastrophe si elle est transformé en coutume. Il en va de même pour la gestion des consortium divers…
    L’argent est un autre bon exemple. Très utile il peut, combiner avec l’égoïsme devenir une plaie pour l’humanité…
    Les religions…
    etc…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s