Tout est question de perspective…


La fascination des femelles pour les cailloux ou la décoration de leur maison n’est pas l’apanage des homo sapiens(*).  Dans un article très intéressant sur les bowerbirds (sorte de corbeau ou pie vivant en Australie) Ed Yong, dont le blog « Not Exactly Rocket Science » est un vrai régal, nous explique que le mâle de cet espèce fabrique une espèce d’allée en cailloux qui amène à son nid.  Mais l’histoire ne s’arrête pas là. En effet il arrange les cailloux de façon à ce que les plus petits soient le plus proche de l’entrée du nid et que les plus gros soient le plus loin.  Si les yeux de cet oiseau sont un tant soit peu semblable au notre l’effet obtenu devrait être que la cours se situant devant le nid devrait paraître plus petite à la femelle qui se trouve dans le nid. (Les gros objets qui sont loin semble aussi gros que les gros qui sont prêt)

Les théories vont bon train pour essayer d’expliquer cette façon de faire. L’une d’elle est que cela rend le mâle qui se promène devant le nid plus attrayant car il semble toujours proche même si il s’éloigne un peu.  Ou dans le même genre le male pourrait faire cela pour que lorsque la femelle soit dans le nid il paraisse plus grand que ce qu’il n’est.

(*) Désolé si j’ai perturbé votre feng shui 😉

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s